Les 10 plus grandes pandémies de l’histoire

 Les 10 plus grandes pandémies de l’histoire

Alors que l’épidémie de coronavirus se propage partout dans le monde, avec plus de 134.000 cas d’infection causant la mort de 5.000 personnes selon un dernier bilan, retour sur les 10 pires pandémies de l’Histoire.

1. La peste d’Athènes

La peste d’Athènes serait la première pandémie répertoriée de l’Histoire. Elle a touché la Grèce antique de 430 à 426 av. J.-C. La population a été alors victime d’une vague de fièvre typhoïde. Un tiers de la population de la cité, qui comptait environ 200.000 habitants, serait décédée.

2. La peste antonine

La peste antonine ou galénique a frappé l’Empire romain à la fin de la dynastie antonine. Elle a débuté à la fin de l’année 165 ou au début de 166, en Mésopotamie et a gagné Rome en moins d’un an. Il s’agit probablement de la première épidémie de variole en Occident.

Elle aurait fait près de 10 millions de morts entre 166 et 189.

3. La peste de Justinien

La peste de Justinien, porte le nom de l’Empereur qui régnait à cette époque. Cette épidémie aurait débuté en Egypte en 541. Suivant les voies de commerce de la Méditerranée, elle a touché les côtes méditerranéennes, dont l’Italie. Elle tua environ 25 à 100 millions de personnes à travers le monde, soit un tiers de la population de l’époque. L’épidémie a causé jusqu’à 10.000 morts par jour. Constantinople aurait perdu, en un été, 40% de sa population.

4. La peste noire

De 1347 à 1353, la peste noire aurait causé entre 25 à 34 millions de victimes en Europe. La peste noire est une infection bubonique, c’est-à-dire une bactérie qui se transmet à l’homme via la puce. Elle aurait été propagée notamment à cause de la guerre mais aussi le commerce. Le fléau est réapparu dans la deuxième partie du XIXe siècle, faisant près de 100 millions de morts à travers le monde.

5. La fièvre jaune

La fièvre jaune, aussi connue sous le nom de «vomito negro» (‘vomi noir’), est apparue dans les régions tropicales des Amériques où une grande épidémie touche le Yucatan au Mexique, en 1648, rapporte Sud-Ouest. Cette maladie hémorragique virale aiguë est transmise par des moustiques infectés.

Plusieurs vagues de fièvre jaune ont touché le monde au XVIIe, XVIIIe et début du  XIXe siècle. L’Amérique du sud, notamment le Venezuela et l’Afrique subsaharienne sont encore touchés aujourd’hui par la fièvre jaune, selon l’OMS.

6. Le Choléra

Le choléra-morbus a fait son apparition en Inde vers 1826, a gagné ensuite Moscou et la Russie en 1830 puis la Pologne et la Finlande. Elle a touché Berlin en 1831, les îles Britanniques en 1832 et enfin la France la même année. En six mois, cette épidémie qui a semé la panique et provoqué des émeutes a fait plus de 100.000 victimes en France et plus d’un million en Europe.

7. La grippe espagnole

La pandémie de grippe espagnole est apparue à la fin de la Première guerre mondiale. Elle aurait débarqué en Europe via les troupes américaine avant de contaminer la population civile de l’Europe puis du monde en 1919. Elle aurait touché entre un quart et un tiers de la population mondiale. Elle a fait entre 25 et 50 millions de victimes. Elle est considérée comme la pandémie la plus dévastatrice de l’Histoire.

8. La grippe asiatique

Le grippe asiatique (H2N2) est apparue en Chine en 1956 avant de se répandre dans le monde. La pandémie a causé la mort de 1 à 4 millions de personnes, selon l’OMS. Les Etats-Unis furent particulièrement touchés avec environ 70.000 victimes.

9. La grippe de Hong-Kong

La souche de la grippe asiatique a évolué en H3N2 antigénique et provoqué une nouvelle pandémie appelée la grippe de Hong-Kong à partir de 1968. Elle toucha l’Asie, les Etats-Unis avant d’arriver en Europe à la fin de l’année 1969. Elle causa la mort d’environ un million de personnes à travers le monde.

10. Le sida

La pandémie de Sida a débuté à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, dans les années 1920, avant de se propager dans le monde. Le VIH, qui se transmet de la mère à l’enfant, par voie sanguine et sexuelle, atteint le système immunitaire, empêchant le corps de se défendre. La première alerte du Sida est donnée en 1981. Deux ans après, le 20 mai 1983, le virus du Sida est découvert par l’équipe de chercheurs de l’Institut Pasteur, dirigée par Luc Montagnier. Au plus fort de l’épidémie, dans les années 2000, près de deux millions de personnes succombaient à la maladie chaque année dans le monde.

En 2018, 770.000 personnes sont mortes du sida dans le monde, soit un tiers de moins qu’en 2010, selon le rapport annuel de l’Onusida. Il n’existe actuellement toujours aucun vaccin contre le VIH, mais des traitements antirétroviraux permettent aux porteurs de vivre avec. Depuis 1881, le sida a fait plus de 35 millions de victimes.

Source : CNEWS

Article similaire

X